ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Le comble pour un peintre fauve aurait été d'être mis en cage...

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
207 titres
Les ventes à Paris:une flambée grâce aux vacations de Christie's et de Sotheby's
05 Avril 2002



Cet article se compose de 4 pages.
1 2 3 4
Le 19 mars, le Groupe PIASA a vendu pour 429 950 euros frais compris les photographies de la collection d'Eugène Viollet-le-Duc. Un tirage attribué à Mestral représentant Saint Denis, sculpture par Geoffroy-Dechaume, chantier de Notre-Dame (32,4 x 18 cm) a été adjugé pour 15 000 euros. Mestral reste un photographe peu connu mais on sait qu'il fut l'assistant de Le Gray entre 1851 et 1855. Il abandonna ensuite la photographie et laissa la majeure partie de ses négatifs à un ami, banquier à Besançon. Trois tirages sur papier salé d'après des négatifs papier de Gustave le Gray et Mestral, montrant la Cité de Carcassonne, vue générale panoramique, 1851 (22,7 x 37,4 cm), Carcassonne, les remparts, vue rapprochée, 1851 (33,8 x 25,3 cm) et vue générale des remparts de Carcassonne prise de l'ouest, 1851 (27,2 x 37,2 cm) ont été respectivement vendus pour 18 000, 29 000 et et 45 000 euros, les deux premiers faisant l'objet d'une préemption par la ville de Carcassonne.

Le groupe Rossini S.A a obtenu 40 000 euros pour une toile de Jean-Antoine Laurent datée de 1824 représentant trois jeunes femmes au cabinet d'étude (60 x 49 cm) sur une estimation de 15 000 euros alors qu'une toile abstraite de Zao Wou Ki de 1957 titrée « Boccage » (54 x 81 cm) a atteint 72 000 euros sur une estimation de 35 000 euros.

Le 20 mars, l'étude Tajan a vendu pour 13 000 euros, sur une estimation de 1200 euros, un vase de forme bouteille (hauteur 34,5 cm) en porcelaine émaillée vert, décoré en émaux polychromes d'emblèmes, de chauves-souris, de caractères, de fleurs et de rinceaux portant la marque Jiaquing (1796-1820) ainsi qu'un album de 106 planches oban-Tate-e par Kuniyoshi,Toyokuni, Kunisada et Hiroshige pour
34 000 euros.

Le 21 mars, gros succès pour une vente de dessins organisée par Christie's avenue Matignon avec les collections de Pierre de Charmant avec un produit de 2 633 285 euros et de Pierre Decourcelle (1 508 200 euros). Un dessin à la craie rouge de Hubert Robert montrant un dessinateur assis à sa table (32,9 x 43,9 cm) a été adjugé pour 480 000 euros, un record mondial pour un dessin de cet artiste. Celui-ci avait été acquis pour 300 FF en 1912 par Decourcelle. Un dessin de Guardi représentant une vue du campo San Zanipolo avec la statue du condottiere et la plate-forme temporaire érigée contre la scuola San Marco a été vendu pour 280 000 euros alors qu'un autre similaire mais montrant seulement la plate-forme temporaire devant la scuola San Marco a atteint 240 000 euros.

Un dessin à la craie noire, pinceau et encre brune de Jean-Honoré Fragonard, réalisé à Rome en 1774 et intitulé « Le nain Bajocco debout entre deux bornes » (23,2 x 28,5 cm), a été enlevé pour 120 000 euros.

De la collection de Pierre Charmant, un dessin à la craie grise, plume, encre noire, lavis brun, aquarelle et gouache montrant les régates sous un ciel gris où les naïades versent la pluie avec des arrosoirs par Gabriel de Saint-Aubin (1724-1780) a suscité une enchère de 150 000 euros alors qu'un projet de vignette du même artiste pour « A la teste noire, quincaillier quai de la Mégisserie, madame Périer vendant une serrure à un abbé, monsieur Périer debout montrant une clef, au fond un commis décrochant un objet suspendu au plafond » (12,5 x 17,9 cm) a atteint 110 000 euros.

Une étude d'homme assis de profil à droite (21 x 27,1 cm) à la craie noire, rouge et blanche par Francesco Montelatici (1607-1661) a été vendu pour 60 000 euros alors qu'un prix similaire a été enregistré pour une jeune femme agenouillée regardant vers la gauche (33,5 x 21,2 cm) par Giovanni Antonio Sogliani (1492-1544) à la craie noire et blanche. Une feuille à la mine de plomb, plume, encre grise et lavis gris de Pierre-Paul Prud'hon représentant le baron de Joursanvault jouant de la basse de viole (28,2 x 21,9 cm) a été enlevée de son côté pour 57 000 euros.

Page précédente 17/207
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon