ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
La passion d'un artiste se transforme souvent en chemin de croix

Actuellement
Dernieres petites annonces
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
207 titres
Les ventes à Paris et en province: du mieux
27 Avril 2002



Cet article se compose de 4 pages.
1 2 3 4
Les ventes aux enchères organisées à Paris et en province entre le 10 et le 17 mars 2002 ont été plus soutenues que durant les semaines précédentes, les acheteurs semblant enfin motivés pour rendre le marché plus actif.

On s'étonne cependant de certains prix plutôt conséquents atteints dans les ventes pour des pièces de qualité moyenne alors qu'à l'extérieur des salles, les galeristes et les antiquaires ont toujours du mal à faire leurs frais.

Le 11 mars, l'étude Massol a vendu pour 20 000 euros un paysage fluvial (59,5 x 81 cm) de Gustave Loiseau tandis qu'une nature morte aux grenades, raisins, melons posés sur un entablement près d'une corbeille de fleurs (83,5 x 124,5 cm) attribuée à Giovanni-Battista Ruoppolo (1620-1685) a atteint 34 000 euros, en dessous cependant de son estimation.

L'étude Delvaux a vendu pour 28 000 euros une poupée Steiner J. Bourgoin à tête en biscuit pressé marquée en creux « Sie G.6 » et inscrite en rouge « J. Steiner bté SGDG » à yeux fixes bleus, bouche ouverte/fermée, oreilles percées, perruque blonde, corps articulé en composition, robe en coton (73 cm de hauteur) alors qu'elle n'était estimée au mieux qu'à 3 500 euros. Cette poupée avait été réalisée dans les années 1890 après que Jules-Achille Bourgoin eût repris en 1880 la maison Steiner, créée en 1855 par Jules-Nicolas Steiner.

L'étude Tajan a adjugé pour 27 000 euros une chancellerie flamande polychrome (272 x 258 cm) de la fin du XVIIe siècle ornée des armoiries du cardinal Luis-Emmanuel Ferdinand de Porkcamero dans un cartouche cantonné d'étendards et de cordelières. Un bureau plat à pieds gaines en placage d'acajou à panneaux saillants soulignés de filets de bronze ouvrant à 4 tiroirs, un en ceinture, les 3 autres répartis dans deux caissons, et deux tirettes sur les côtés a de son côté atteint
17 500 euros.

L'étude Le Mouel a vendu pour 10 000 euros un calice en verre blanc opalescent de René Lalique soufflé dans une monture en argent ajouré d'un décor de branches épineuses et de pommes de pin (hauteur 19 cm) alors qu'un lampadaire en métal brossé de Jean Perzel, le fût télescopique cylindrique reposant sur une réception en anneau ouvert, le cache ampoule formé de quatre anneaux décroissants en verre blanc accrochés sur trois fourches (hauteur 184,5 cm) a atteint 18 500 euros. Un lit de repos de Marcel Coard à chevets égaux et montants gainés de parchemin, soulignés de baguettes de palissandre dessinant des grecques aux extrémités a séduit un amateur pour 14 500 euros sur une estimation haute de 1800 euros. Enfin, une console« Tour Eiffel » de Jean Royère au plateau en dalle d'ardoise soutenu par un piétement en demi-cercle formé de lames de métal tendues d'un maillage de croisillons avec des sphères en laiton aux intersections a été vendue pour 20 000 euros.

A la Galerie Charpentier le 12 mars, une suite de quatre fauteuils en acajou à dossier bandeau orné de filets d'ébène et d'étain d'époque Consulat estampillés Jacob Frères, rue Meslée, provenant du château de Fontainebleau a atteint 180 000 euros. De même provenance, une suite de six fauteuils et deux chaises portant également les estampilles de Jacob Frères a été vendue pour 110 000 euros, au niveau de son estimation.

Une paire de candélabres à huit lumières en bronze patiné et doré d'époque Empire attribués à Philippe Thomire a culminé à 155 000 euros. Une autre paire, celle-là datant du milieu du XIXe siècle, a été adjugée pour 64 000 euros, au double de son estimation, alors qu'une toile représentant le général Bonaparte et son chef d'état-major, le général Berthier à la bataille de Marengo (289 x 232 cm) signée de Joseph Boze (1745-1825) mais qui aurait en fait peinte par Robert Lefèvre (1755-1830) aidé de Carle Vernet (1758-1836) a été adjugée pour 110 000 euros, au niveau de son estimation basse.

Page précédente 2/207
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon