ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation

Actuellement
Dernieres petites annonces
15/10: UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE
UN MOMENT DE DECOUVERTE ARTISTIQUE SUR ferse.hubside.frA très bientot sur le site!!! ...
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
41 titres
MONET VOLE: LA POSITION DE FRANCOISE CACHIN
01 Novembre 1998


Un tableau de Claude Monet, “Nymphéas”, volé durant la guerre par les nazis au collectionneur et marchand Paul Rosenberg et détenu actuellement par le musée de Caen, a fait l'objet d'une demande des restitution par les héritiers Rosenberg.

Le tableau, prêté pour une exposition au Musée de Boston, avait été récupéré dans la collection du ministre allemand des affaires étrangères Joachim von Ribbentrop et confié aux Musées Nationaux sous le numéro MNR 214 dans l'attente d'une éventuelle restitution.

Les héritiers de Paul Rosenberg, par la voix de sa petite- fille Elisabeth Rosenberg-Clark ont demandé par l'intermédiaire de leurs avocats la restitution de ce tableau au moment où se tient à Washington une conférence sur la restitution des œuvres volées. Mme Françoise Cachin, qui dirige la délégation française aux Etats-Unis, a répondu que si la famille peut prouver qu'elle est propriétaire du tableau, la France pouvait le lui rendre.
Toutefois, Mme Cachin a ajouté: “Les Rosenberg auraient dû se manifester plus tôt. Paul Rosenberg n'a jamais chercher à récupérer le tableau inscrit au catalogue des musées français depuis 1951. L'explication est peut- être qu'il avait lui-même vendu le Monet.”

Cette déclaration a mis les héritiers Rosenberg quelque peu en colère car ils affirment que ce dernier avait formellement transmis à la France une demande concernant les “Nymphéas” et que sa requête aparaissait dans plusieurs documents officiels d'après guerre, notamment dans le registre international des œuvres d'art perdues (Art Loss Register), dans un rapport américain de l'OSS, prédecesseur de la CIA, qui critiquait d'ailleurs l'inertie des services français chargés des restitutions et dans un répertoire des biens spoliés publié en 1947 par l'administration française.

Les avocats de la famille ont précisé que si celle-ci avait su où se trouvait la toile, elle l'aurait réclamée d'emblée alors que la France a attendu 1995 pour rendre publique une liste complète des œuvres spoliées dont elle a la garde.

Pour la famille, c'est une injure de prétendre que Paul Rosenberg aurait vendu le tableau à un des plus hauts dignitaires nazis alors qu'il avait fui la France pour se réfugier aux Etats-Unis.

Il convient de rappeler que c'est le 5 septembre 1941 qu'une escouade allemande s'est présentée à l'entrée du Castel, une propriété de Floirac, en Gironde et qu'elle a fait main basse sur la collection de Paul Rosenberg avec l'aide de fonctionnaires de Vichy et de collaborateurs français alors que le marchand et collectionneur avait fui le pays un an plus tôt.

Page précédente 21/41
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon