ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Styles époques :
Rechercher dans le site :

Citation
Un faussaire ne verse que dans la contre-vérité en donnant à ses créations des faux airs d'authenticité...

Actuellement
Dernieres petites annonces
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
21/09: AQUARELLE DE L'ARTISTE ANDRE HUPET
A vendre aquarelle de l'artiste belge André Hupet (1922/1993) réalisée en1991...
13/02: OEUVRES CONFIEES NON RESTITUEES
Des oeuvres confiées en décembre 2015 et janvier 2016 à R. Martiniani, un marchand ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Styles époques

LE POP ART par Adrian Darmon

Cet article se compose de 2 pages.
1 2
Alors que se déroule une grande exposition consacrée à ce thème au Centre Beaubourg durant ce printemps 2001, on parle souvent du Pop Art comme une émanation de la culture américaine en oubliant souvent qu'il naquit d'abord en Angleterre et qu'il intéressa nombre d'artistes en France au moment même où il triomphait en Amérique.

Le Pop Art a en fait été le résultat d'une fracture esthétique puisqu'à New-York, l'expressionnisme abstrait atteignait ses limites et qu'à Paris, l'art se retrouvait dans une impasse à travers un art abstrait plutôt conventionnel quand bien même des artistes comme Chaissac, Wols ou Dubuffet tentaient de s'exprimer autrement.

Il faut également prendre en compte l'émergence d'une nouvelle génération opposée à celle qui avait vécu la période noire de la Seconde Guerre Mondiale et celle, encore grise, des années 1950. A l'Ecole des Beaux-Arts, l'enseignement restait classique et n'offrait pas de perspectives intéressantes pour de jeunes artistes.

A partir de 1957 environ, les Nouveaux Réalistes commencèrent à faire bouger les choses mais leur mouvement fut plutôt éphémère. Il y eut néanmoins un climat propice au changement grâce à Yves Klein notamment et des galeristes comme Denise René ou Iris Clert. En dehors de la France, il y avait déjà un bouillonnement, né à Londres et en pleine effervescence à New-York et ce ne fut que vers 1962 que les artistes français commencèrent vraiment à prendre conscience de l'existence du Pop Art.

A cet égard, le Réalisme utilisait les déchets alors que le Pop Art faisait plutôt référence à la consommation. Il ne faut pas non plus oublier que près de 50 ans auparavant, Marcel Duchamp avait ouvert la brèche en exposant ses urinoirs ou ses bidets qu'il avait mis au rang d'objets d'art. Encore vivant, Duchamp avait manifesté un intérêt certain pour le Pop Art.

Des artistes américains comme Warhol ou Lichtenstein ne furent du reste pas insensibles aux productions de leurs homologues français mais ils poursuivirent rapidement leur route en toute indépendance sous la houlette de galeristes comme Léo Castelli qui ignora tout bonnement les artistes français.

Avec le Pop Art, les Américains tinrent leur revanche sur l'art européen et consacrèrent une mode qu'ils voulaient exclusivement la leur. Il convient néanmoins de signaler que les instances officielles en France restèrent passives et n'aidèrent pas les artistes dans leurs nouvelles démarches.

A la prééminence économique, les Américains ajoutèrent dans leur besace celle de l'art alors que de nombreux artistes européens s'étaient installés aux Etats-Unis pour pouvoir mieux s'exprimer.

Page précédente 4/13
Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon