ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page Gravures :
Rechercher dans le site :

Citation
Un peintre de tableaux érotiques donne un tour de vice à son oeuvre... (AD)

Actuellement
Dernieres petites annonces
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Gravures

Lithographie: un art bicentenaire

Cet article se compose de 5 pages.
1 2 3 4 5

COLLECTIONNER LES GRAVURES

Des millions de gravures ont été diffusées depuis l'apparition des premières techniques d'impression au XVe siècle jusqu'aux derniers procédés comme la lithographie ou la sérigraphie.

Les premières gravures ont été tirées à partir de bois gravés puis les artistes sont passés à l'eau-forte et à la pointe sèche avant de s'intéresser à la lithographie au début du XIXe siècle.

Les plus grands artistes du siècle dernier ont produit des œuvres en lithographie comme Goya, Delacroix, Géricault, Daumier, Degas ou Toulouse-Lautrec qui fut le génie de l'affiche.

Au XXe siècle, l'art de la lithographie- un secteur qui nous intéresse ici au premier chef- a connu ses plus heures de gloire avec Picasso, Matisse, Braque, Chagall ou Warhol.

Bien entendu, il y a du bon et du moins bon en lithographie avec une gamme de prix qui va de trois cents francs à près d'un million.

La lithographie est un procédé de reproduction qui joue sur le principe de répulsion de la graisse et de l'eau, l'encre d'imprimerie, grasse, ne se déposant pas sur une surface humide.

L'artiste dessine donc à l'encre ou au crayon gras sur la surface de la pierre lithographique et le dessin retient l'encre du rouleau encreur pour se reproduire sur la feuille servant à l'impression.

On peut produire des lithographies sur une pierre ou une surface de zinc et ce procédé révolutionnaire, inventé en 1796 par l'imprimeur de Munich Aloys Senefelder, a été adopté dans toute l'Europe à partir du premier tiers du XIXe siècle.

Parmi les lithographies les plus chères figurent bien entendu celles de Toulouse-Lautrec (Entre 10 000 et plus de 700 000 FF),
de Mucha (Entre 10 000 et plus de 100 000 FF),
de Matisse (Entre 8000 et plus de 180 000 FF),
de Picasso (Entre 8 000 et plus de 600 000 FF),
de Bonnard (Entre 8 000 et plus de 700 000 FF),
de Vuillard (Entre 5 000 et plus de 100 000FF),
Chagall (Entre 10 000 et plus de 350 000 FF),
Miro (Entre 5 000 et plus de 200 000 FF),
Foujita (Entre 8 000 et plus de 100 000 FF,
Jasper Johns (Entre 30 000 et plus de 350 000 FF)
ou de Villon ( Entre 2 000 et plus de 100 000 FF).

Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon