ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans le site :

Citation
"Les tableaux, on les aime ou on les déteste mais il n'y a pas de mots pour les exprimer" (Picasso)

Actuellement
Dernieres petites annonces
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Forum

Empêcher quelqu'un de s'exprimer, c'est lui ôter l'avis... Sur artcult, vous avez par contre tout loisir de vous exprimer en totale liberté parce que l'avis de n'importe qui mérite crédit...
Page précédente
Retour
L'art contemporain est-il nul ?
Total : 40 messages, dernier message : 15/10/2018 11:44
Liste de textes
barre (06/03/2007 19:30) : A la question l'art contemporain est-il nul? Non, en tant que tel non!
Évidement.
Beaucoup de choses dans l'art contemporain sont elles nulles? Oui. De
la même manière que les arts précédents n'ont pas recensés que des
oeuvres essentielles, contrairement à ce que véhicule l'iconographie
résultante. Maintenant, que pour des raisons marchandes les artistes soient
tentés de produire beaucoup -et par conséquent- pas que du bon, c'est un
fait. Il n'est pas rare d'entendre que pour maintenir la cote, un
artiste, compte tenu des expo personnelles, collectives, des foires ici ou
là doivent dans sa vie réaliser plus de deux mille oeuvres! L'art
contemporain aujourd'hui intéresse le marché. Avec l'accroissement des
musées, centre d'art, galeries, foires ventes publiques etc
corrélativement à l'apparition de nouvelles fortunes, la danse devient endiablée.
Pour poser un avis plus expert sur l'état des lieux, on peut toujours lire
Jean-Philippe Domecq et Eric Naulleau (la situation des esprits, éd.
la Martinière.) Et quand au nouveau qui dérange, ( finalement, chacun
d'entre nous,) une citation: " (...) les nouvelles modes prévalent
tellement aujourd'hui, qu'il ne se trouve presque personne qui soit capable
de découvrir ce qu'il y a de bon dans les arts, et qui ne puisse en
juger sainement"
extrait du livre septième. Vitruve ( architecte romain du 1er siècle av
JC )
Jean-Marie Barre



barre (07/03/2007 16:26) : S'agissant de Baudrillard, brillant éveilleur de la pensée, qui vient de nous quitter,son point de vue percutant et courageux dans Libération où il parle du complot de l'art contemporain, et de la culpabilité que chacun devrait avoir face à des oeuvres ( qu'il est hors de question de pouvoir un instant critiquer) dont la coque est vide, a déclenché les foudres des gardiens du temple et des ayatolahs. D'autres se sont engouffrés dans la brèche: Jean Clair, Jean-Philippe Domecq ,entre autres. Eux aussi  ont du faire front face à une montée de boucliers.  Jean Baudrillard, pensait finalement, que tout cela n'avait rien fait changer... Mais il se trouve que l'art contemporain ne peut laisser indifférent. Ainsi Nathalie Heinich (Dir de rech. au CNRS) constate dans la Revue Esprit, que les FRAC ne rencontrent qu'une fréquentation médiocre du public, contrairement à ce que commente Beaux-Arts magazine ce mois-ci, à propos du goût marqué des français pour l'art contemporain.Un artiste doit être capable d'entendre la critique, pour peu qu'il la juge fondée.Et ça n'est pas si simple semble-t-il.
Jean Marie Barre
 


darmon (12/04/2007 18:42) : L'art contemporain n'est pas nul à vrai dire. N'empêche, il y a quantité d'euvres qui paraissent nulles et et se vendent à des prix fous sur le marché. Il y a donc des questions à se poser et les réponses sont multiples.
1) Les artistes en vogue bénéficient de campagnes de promotion propres aux opérations actuelles de marketing dans bien d'autres domaines. Cela n'existait pas il y a un demi-siècle.
2) Des collectionneurs comme François Pinault, des galeristes comme les frères Saatchi, des maisons de vente comme Sotheby's ou Christie's ont joué un rôle écrasant dans la promotion des artistes et ce, au détriment des critiques d'art dont l'influence est devenue négligeable. Il suffit que Pinault s'intéresse à un artiste pour que la cote de ce dernier parte en flêche à la hausse. Le goût et le choix d'un acteur influent du marché sont ainsi devenus des facteurs incontournables dont il faut tenir compte dorénavant.
3) Le propre de l'art contemporain est de se renouveler, donc d'être inépuisable. Il y a forcément du bon et du mauvais et il faut du temps pour se débarrasser des déchets. Il convient également de prendre en compte l'accélération de l'histoire et de la mondialisation du marché. Demain, des artistes chinois vaudront probablement plus cher que ceux des Etats-Unis. N'oublions pas que l'argent domine le marché plus que la passion. le fait est que ce sont les collectionneurs les plus riches qui le font et le régentent. Quoiqu'il en soit, l'art contemporain ne mourra pas même si certaines de ses icônes seront reléguées au placard demain.N'oublions pas que certains grands artistes célébrés de leur vivant au 16e ou au 17e siècle furent oubliés quelques décennies après leur disparition avant d'être réhabilités des siècles plus tard. Il y a cependant un avantage non négligeable pour ceux qu'on considère comme les stars de l'art contemporain, ils sont déjà exposés dans nombre de musées, une manière pour eux d'être déjà pratiquement consacrés à jamais. ce qui constitue une sacrée différence...
Adrian Darmon


Victoria (16/10/2007 22:17) : Et bien moi qui  n'avais pas beaucoup d'avis sur l'art contemporain ("oui il y a des concepts pas mal mais bon s'il faut la notice pour trouver une oeuvre belle voilà le cadeau" ou bien "carré blanc sur fond blanc sur toile blanche, y en à qui se foutent pas mal de la gueule du monde quand même" ou encore "choquer toujours choquer, bousculer etc, ils n'ont que ce mots là à la bouche ces satanés 'nouveau artistes' ils pourraient pas juste faire du beau pour le beau, ou bien se mettre à la boxe?!"), mais j'avoue que la dernière affaire sur la question, qui s'est passée à Avignon, le fameux baiser rouge d'une jeune femme sur une "toile" blanc immaculé, et surtout le soit disant artiste qui demande 2M d'euros de dédomagement (la valeur de la toile parait-il) alors là je dis, si l'art contemporain c'est definitivement se foutre des gens, et au final être aussi rigide qu'auparavant tout en voulant paraître "cool" et "inventeur de nouveaux concepts" et bien moi je dis, que demain je file à Brico acheter un pistolet à peinture et un toile, et me mettre à faire des "blancs immaculés" à 2M d'euros...
Voilà ce que j'en pense


darmon (18/10/2007 14:56) : Il faut avouer que la réaction de Victoria mérite débat notamment au sujet de l'affaire d'Avignon et de noter aussi qu'elle risque de donner des idées à un artiste en pointe pour filer chez Brico s'acheter un pistolet à peinture...

AD


Gab (23/10/2007 19:23) : Je suis desolé pour les fautes....mais je ne suis pas Français. En tout cas le problème de l'art contemporain ce "la peur qu'on a de dire quelque chose". On a peur de dire "C'est NUL!!!" On a peur a dire je n'aime pas, on a peur de dire une betise.... Donc il y a des gens (Galleries, Musées, Dealers, critiques d'art...etc)  qui parlent pour nous et avalent des artistes mediocres. Le resultat ce que pour example, à la FIAC il y a un Damien Hirts a coté d'un Miro.  Pour les galeriestes Hirst et Miro sont "artistes"....et ils peuvent etre ensemble. A votre avis, est ce qu'ils se resemblent? Est ce que ce juste de dire qu'un Hirst est plus chere et peut etre plus important qu'un Miro? Est ce que "l'artiste de Brico" a la meme importance que Calder? Il faut re-definir les choses. Il faut trouver un nom pour les artistes Brico, un nom pour l'art contemporain, un nom pour Hirst, un nom pour l'art-business....mais dans tout les cas utiliser le mot "ART" ce trop.... Juste pour finir et revenir a la question: L'art contemporain est-il nul ?, il faut penser peut etre si "l'art contemporain" doit etre catalogué comme "ART".Merci!

barre (24/10/2007 22:42) : Picasso avait en son temps dit quelque chosecomme: exposer à côté d'oeuvres majeures valorise votre travail, àl'inverse, exposer à côté d'oeuvres médiocres vous rends vous mêmemédiocre. Les marchands n'en doutons pas savent présenter au mieux  cequ'ils ont à défendre.
 Le problème des prix  qui parfois dépassentdes records incensés , comme nous le rapporte souvent dans cescolonnes, Adrian Darmon, peut laisser pantois. En particulier parrapport à certaines valeurs de l'art ancien.
Maintenant, que nousayions peur d'affirmer la nullité de l'art contemporain,  la crainte nes'impose pas, certains adeptes du vade-mecum s'en chargent . Ilconvient d'étayer son propos pour critiquer, d'autres le font très bien- et publiquement ( voir plus haut).
 Mon point de vue est de garderen mémoire que nous sommes face à un nouveau mode d'expression, et quepar conséquent, d'une part un décriptage est nécessaire, et d'autrepart, le déni global est un parti pris aveugle dont les conséquences résonnent encore si l'on se souvient d'autres époques. A cet égard: lerapport à la mémoire est trés présent pour nombre d'artistescontemporains. L'artiste nous interpelle, sachons entendre sesinterrogations.

darmon (30/10/2007 09:56) : Le débat sur l'art contemporain est plus intense que jamais alors que la FIAC a fait un carton. Indéniablement, l'art contemporain est un facteur de mode lié au marketing. Il correspond aux tendances du moment à une époque de prospérité économique plus intense que naguère. L'art se diffuse mieux aujourd'hui parmi les individus et tend à se redéfinir en fonction de leurs goûts et des clichés dont ils sont réceptifs. Il n'y a jamais eu autant d'artistes sur le marché qui maintenant est une véritable entité économique. Le problème est que le rôle des critiques s'est effrité considérablement au profit des maisons de vente et des galeries qui se sont adaptées aux méthodes commerciales des grandes entreprises. Celles-ci vendent des noms comme des produits de lessive mais rien ne dit que les stars d'aujourd'hui resteront celles de demain. Dans le domaine de la consommation, des marques ont disparu, d'autres sont devenues indéboulonnables. Il en sera de même pour les artistes.
Il faut en fait au moins une dizaine d'années pour se faire un nom et autant pour rendre une collection pérenne. En 2010 ou 2015, on commencera à voir plus clair...

Adrian Darmon


barre (30/10/2007 22:20) : Je retrouve un des nombreux écrits de Ben traitant de l'art contemporain. En tant qu'acteur de ce milieu, artiste sociologue humaniste, son point de vue - qui date ici de 98- est intéressant à connaitre: (extrait)
L'AVANT GARDE POUR OU CONTRE
A. Aujourd'hui, sur la scène culturelle, nous observons plusieurs critiques
envers l'art contemporain et ces critiques ne sont pas toutes de même
nature. Faire l'amalgame est une erreur.
Il y a l'attaque poujadiste que l'on peut ramener à l'argumentation simple
« mon fils peut faire ça, donc ce n'est pas de l'art, donc c'est laid » il
récuse la valeur de création.
Il y a l'attaque conservatrice élitiste : le beau existe, il est contenu
dans certaines valeurs esthétiques et morales et là où ces valeurs
n'apparaissent pas il y a laideur qu'il faut combattre.
Il y a enfin l'attaque de l'art contemporain envers lui-même, l'art
contemporain ne remplit plus sa fonction d'étonnement et d'apport se
cantonnant dans la variation de ce qui a déjà existé.
L'art contemporain est devenu une question de connaissances plutôt qu'une
question de création. Il faut connaître pour comprendre. Indiscutablement
Art Press, en ne simplifiant pas le débat et en ne se mettant pas un peu
plus à la portée de celui qui a envie de découvrir l'art contemporain, a
aidé à donner l'image, peut-être fausse, que l'art contemporain était une
question de spécialistes et d'érudition.
Entre ces trois critiques, ma propre position la voici :
Je suis pour un art contemporain qui véhicule du nouveau car la recherche
du nouveau est essentielle au changement et donc pour la survie de toute
communauté
Je suis contre l'art contemporain lorsque ce nouveau n'est plus novateur
mais qu'il devient une variation du Ready Made de Marchel Duchamp.
Je suis contre l'art contemporain quand il se réduit aux produits d'un club
de quatre ou cinq cultures dominantes éliminant de la contemporanéité les 4
000 autres cultures qui habitent le monde. Il n'y a pas de peuple sans sa
langue, pas de langue sans culture, pas de culture sans son avant-garde,
c'est-à-dire son nouveau.

BEN VAUTIER


darmon (30/05/2008 23:34) : Eté à l'AAF (Affordable Art Fair) où des galeries ont vendu des oeuvres entre 50 et 5000 euros. Je dois avouer que j'étais assez agréablement surpris. Ca change de la Fiac ou Art Paris. Le seul inconvénient est que ce ne sont pas les amateurs qui se jettent sur les oeuvres mais les vendeurs qui harcèlent les visiteurs pour les inciter à acheter. On se croirait dans un souk. Autre hic: le besoin affiché de cornaquer les visiteurs par des coaches d'art de Drouot Formation, ce qui veut dire que les visiteurs sont pris pour des nuls en matière de compréhension de l'art contemporain. Expliquer l'art à la télé ou dans des livres O.K mais forcer les gens à des visites guidées dans une foire, c'est déformer d'avance leur regard. Les oeuvres ont un pouvoir d'attraction qu'on n'arrive pas souvent à expliquer...
 
AD


lili-oto (11/08/2008 16:04) : lili-oto artiste (http://www.lili-oto.com/article-16439223.html)
L'usage abusif du label art contemporain dans l'institution :
Art contemporain: sigle et acronyme le surgélateur de la création contemporaine
Le flux de la création contemporaine n'est-il pas simplement la pérennisation du concept d'art, l'art n'ayant pour existence donc que la pérennisation de ce flux que le politique, les institutions artistiques, culturelles et certains artistes broient grâce au label « art contemporain ». Un label devenu un sigle, le sigle d'art contemporain qui fige et glace ce flux, son rythme, sa fréquence, ses ondulations, ses apories et parfois ses absences ou ses silences... Ce label d'art contemporain n'est-il pas que le surgélateur de la création contemporaine garantissant la maîtrise, le contrôle, le drainage et enfin l'assèchement de ce flux pour témoigner puis certifier une mort, la mort de la création contemporaine comme acte fondateur vital et capital à la survie de ce sigle comme simple vulgarisation d'un acronyme... Un acronyme indispensable au grand répertoire d'une soi disante science de la muséologie d'un art actuel conservé, archivé puis stocké et étiqueté "art contemporain". Lili-oto  lire l'article complet ... 

 
 


lili-oto (01/11/2008 22:10) : Lili-oto parodie l'artiste americain Jeff Koons qui expose au château de Versailles
 
J'ai décidé de parodier l'exposition de Jeff Koons au château de Versailles et les véritables enjeux de la Fiac à Paris. Mais j'interroge aussi les limites du système Jeff Koons tout en posant la question de la mémoire virtuelle sur le web, son enjeu pour le siècle à venir.
Parodier l'artiste américain Jeff Koons qui est à mes yeux un artiste qui fait l'apogée du consumérisme et de la société de consommation même s'il le fait avec un regard amusé, (Jeff Koons a travaillé à Wall Street comme Andy Warhol avait travaillé dans la pub). Parodier l'artiste vendu le + cher c'est dénoncé la similitude des travers de la spéculation, dans la culture et dans la finance... Nous sommes plongés dans une crise bancaire, économique, financière, monétaire grâce à une crise culturelle, il faut montrer ce que pense les artistes de cette crise qui fait défaut dans la presse aujourd'hui comme si chez l'artiste la pensée critique n'existait pas face à nos sociétés et à ses dérives!...
voir photos :
[img]http://forum.aroots.org/mesimages/9132/Liliotochateaudeversaillesparodieexposition.jpg[/img]
http://art-contemporain.blogs.nouvelobs.com/media/00/02/249347047.jpg
Parodier Jeff Koons, c'est montrer aussi les limites de son art et du néo pop. L'utilisation d'une image de la guillotine montre les limites du système de représentation du consumérisme. Cette image fonctionne comme un carton rouge. C'est l'utilisation d'un symbole trés fort, même si il est évident que nous sommes pas des bourreaux et que ce n'est qu'une image qui ne coupera la tête de quiconque. Elle dit aussi que nous sommes tous entrain de constituer une mémoire virtuelle sur le web, que l'on ne se pose pas la question de sa gestion alors que c'est une nouvelle donne pour le siecle à venir. Que dans cette mémoire, il y a le net art, et que les artistes qui nourrissent le web de leurs oeuvres n'ont pas besoin d'une validation commerciale ou institutionnelle pour exister, même si exister est paradoxal à virtuel.
Le formatage où les artistes à la mode sont des artistes dans lesquelles les collectionneurs, acheteurs peuvent se projeter est symptomatique dans nos sociétés libérales. Le libéralisme et l'ultralibéralisme achètent ceux qui ne se marquent pas par leur singularité et leurs écarts mais ceux dans lesquels ils peuvent s'identifier. Le libéralisme ou l'ultralibéralisme possèdent leur propre idée de la culture et gomme au même titre que le stalinisme, ceux qui ne leurs ressemblent pas ou contestent leur idéologie libérale. Ces deux dernières décennies, Dada n'aurait pas pu exister, comme au cinéma Pasolini ne pourrait pas faire ces films aujourd'hui. Ils apportent la preuve que cette grave crise dans laquelle nous sommes plongés est liée à une crise aussi d'ordre culturelle, où le libéralisme n'a plus d'opposition car les éléments perturbateurs (comme les artistes dans lesquels ils ne se reconnaissent pas) en sont chassés ou exclus socialement. Il y a bien une véritable censure d'ordre politique et culturelle organisée. La spéculation est le référent mondial pour l'économie comme la spéculation est le référent culturel pour l'art contemporain. lili-oto  lire l'article complet ... 


G Moreno (27/05/2010 10:54) :   Discussion très enrichissante ! Toute ma sympathie Adrian.
   Gilbert Moreno


darmon (17/03/2011 10:09) : Il est vrai que tout n'est pas nul au niveau de l'art contemporain mais qu'il est difficile de faire le tri entre ce qui l'est et ne l'est pas alors que la spéculation continue à régner en maître dans ce domaine...

Célia121 (25/08/2016 16:58) : Très bons articles, bon courage pour la suite.Stratégie Markéting

malkovich (15/11/2016 14:48) : Trouvé qu'il cherchait, je suis heureux de rejoindre votre communauté!  192.168.1.254 

artmedium (21/02/2017 18:22) : Excellente question touchant aussi bien le grand public que les professionnels. L'art contemporain ne peut être nul, évidemment que non ! Chacun ses attirances en matière artistique et ses sensibilités extralucide. Certains sont touchés au plus profond de leur être par des œuvres contemporaines, d'autres vont trouver ça complètement nul. Comme tout ! 

Alexduweb (07/04/2017 18:42) : La liberté d'expression c'est bien évidemment la liberté de pouvoir exprimer sa singularité, en tant que sujet, en tant qu'être humain. La liberté de donner son avis, c'est un principe intrinsèquement humain ! http://www.babymag.be


darmon (15/02/2018 19:52) : Plus de dix ans après la création de ce forum, la question reste la même: l'art contemporain est-il nul ? Je n'ai toujours pas trouvé une réponse simple, claire et nette parce que déjà, il n'est pas dit que ce j'aime sera apprécié par d'autres. Il n'est pas aussi dit que l'historien d'art que je suis aura raison face à un collectionneur ignare qui peut se permettre de débourser des millions de dollars sur une oeuvre propre à laisser pantois.
A.D

muneer (20/02/2018 10:56) : Discover the number one channel on YouTube dedicated to live live stream tv. Thousands of people around the world are switching to online streaming. Now it's your turn. 

muneer (25/02/2018 11:00) : This is a standout amongst the most enlightening and instructive posts of Coursework Help . Really, I'm seeking this sort of material. Much thanks to you such a great amount for sharing this post. FEMA texas

muneer (26/02/2018 07:53) : I use only high quality materials - you can see them at: watch avengers infinity war online

muneer (28/02/2018 10:58) : Welcome to the party of my life      here you will learn everything about me. Top 10 Cars In The World

muneer (03/03/2018 09:00) :  This is very appealing, however , it is very important that will mouse click on the connection: care counseling center in USA

muneer (07/03/2018 04:59) : I might suggest solely beneficial in addition to trusted facts, and so find it: 3d architectural animation company

muneer (07/03/2018 15:41) :   There are a considerable measure of extraordinary thoughts in this post. I trust you keep this quality level up so we can appreciate significantly more incredible substance from your side. elementry school

rockydrake (07/03/2018 19:08) : Great work! It's rare that I get to see a true masterpiece in article making from a person on this site, but this is one of those times. I must inform my colleagues about this article, as soon as possible. mylogins.email



muneer (08/03/2018 04:29) : On the off chance that your searching for Online Illinois tag sticker restorations then you have need to go to the privilege place.We offer the quickest Illinois tag sticker recharges in the state.  dual pressure flares

muneer (08/03/2018 06:24) : I have bookmarked your site since this site contains essential information in it. I am amazingly content with articles quality and presentation. You're really great to keep staggering stuff. I am particularly thankful for this site.  vaction rentals

muneer (27/03/2018 13:18) : Profit primarily prime quality items -- you can understand them all within: big brother shirt

muneer (28/03/2018 06:19) : Cool you write, the information is very good and interesting, I'll give you a link to my site.  super mom shirt

muneer (28/03/2018 06:29) : Below you will understand what is important, the idea provides one of the links with an exciting site: Denver garage door repair

muneer (28/03/2018 11:28) : Your texts on this subject are correct, see how I wrote        this site is really very good. http://ka-net.pl

muneer (28/03/2018 11:37) : Listed here you'll learn it is important, them offers the link in an helpful webpage: http://whiterabbit.com.pl

muneer (28/03/2018 11:46) : I can recommend primarily decent and even responsible tips, as a result view it: http://serwisarchitekta.pl

muneer (30/03/2018 05:18) : I came onto your blog while focusing just slightly submits. Nice strategy for next, I will be bookmarking at once seize your complete rises... showbox movie

muneer (13/04/2018 15:12) : This is extremely intriguing substance! I have completely delighted in perusing your focuses and have arrived at the conclusion that you are appropriate about a large number of them. You are awesomeΠΟΦΡΑΞΕΙΣ ΑΘΗΝΑ ΚΕΝΤΡΟ

muneer (18/05/2018 20:01) : Ordina su 1food.it il tuo panino preferito a Milano, scegli il tuo preferito tra una lista delle migliori paninerie e questo ti verrà consegnato a casa! turkish kebab

Celine (15/10/2018 11:40) : Voilà une descriptionqui donne envie... Je le note dans un coin ! :)
voyance gratuite - http://www.une-voyance-gratuite.eu


Celine (15/10/2018 11:44) :  
j ai passé un bon moments et j en ai eue plein les yeux!!!   
[url=http://www.rose-voyance.com]voyance email[/url]


Pour participer au forum, vous devez Créer un compte
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon