ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Filtres
Année

Catégorie


Recherche
Rechercher dans la page Archives des News :
Rechercher dans le site :

Citation
Krach et crash vont de pair du fait déjà qu'on tombe de haut (A.D)

Actuellement
Dernieres petites annonces
24/07: RECHERCHE OEUVRES MAJEURES
We are a consulting firm of Art and Antiques, whose main activity is themanagement of p...
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

Archives des News

Année :
95 titres
Un marché de l'art en dents de scie
01 Mars 2004



Il convient de donner une nouvelle dynamique au marché de l'art mais pour y parvenir, la voie reste très étroite parce que le nombre des amateurs a tendance à stagner, voire à se réduire en raison de la crise économique. Par ailleurs, la faiblesse du dollar n'incite pas les acheteurs américains à se manifester en Europe.

Pour conclure, le marché de l'art vivote grâce à quelques enchères mirobolantes enregistrées pour des objets ou des tableaux exceptionnels mais ne parvient pas à décoller faute de pièces intéressantes à un niveau inférieur et surtout d'acheteurs motivés, la crise économique ayant engendré une crise de confiance des ménages. Il a ainsi fallu attendre la troisième semaine du mois de mars pour assister enfin à quelques ventes de prestige à l'Hôtel Drouot atteint jusque là par une morosité aussi profonde que celle vécue depuis des mois par les marchands du marché aux puces de Saint-Ouen. Ce n'est malheureusement pas chaque année que des ventes aussi phénoménales que celle de la collection André Breton peuvent donner l'illusion d'un décollage durable.

Les déboires actuels du marché de l'art ne trouvent malheureusement pas leur explication dans la crise économique. Ils sont dus au fait que le réservoir des objets et tableaux anciens s'épuise sans cesse pour atteindre un niveau sans retour alors que la population des amateurs vieillit inexorablement sans relève assurée, les jeunes se sentant de moins en moins concernés par les choses du passé, ce qui signifie que le marché est condamné à vivoter.

Adrian Darmon

Page précédente 6/95
Retour Retour
Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon