ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page News :
Rechercher dans le site :

Citation
Une oeuvre d'art n'appartient pas à celui qui la regarde mais à celui qui sait la regarder (Marcel Duchamp)

Actuellement
Dernieres petites annonces
08/04: RECHERCHE OEUVRES D'ARTISTES ROUMAINS
Collectionneur recherche oeuvres importantes d'artistes roumains: Pascin, Janco, Maxy...
01/01: APPEL PRESSANT A DE TRES MAUVAIS PAYEURS
Demeurant dans le secteur de Charleville, M. P. C., chauffeur de taxi, et Mme M. R., ...
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

News

L'intégralité des nouvelles 2008, 2009, 2010 , 2011 et 2012

Par ailleurs, ArtCult met à votre disposition l'intégralité des news depuis sa création dans la rubrique archive.magazine

Partenaire de: envoyersms.biz






                                       Contactartcult@wanadoo.fr

Page précédente 7/1854
Retour
180.000 EUROS POUR LA LETTRE DE SUICIDE DE BAUDELAIRE
05 Novembre 2018
Catégorie : Marché

Il n'avait que 24 ans et voulait se suicider, c'est ce que Charles Baudelaire avait annoncé dans une lettre adressée à sa maîtresse Jeanne Duval qui a été vendue le 4 novembre à Fontainebleau pour 180.000 euros (hors frais) sur une estimation haute de 80.000.

C'est un acheteur anonyme enchérissant par téléphone qui a remporté cette missive dans laquelle  le poète avait écrit : « "Quand Mademoiselle Jeanne Lemer vous remettra cette lettre, je serai mort (...) Je meurs dans une affreuse inquiétude (...) Je me tue parce que je ne puis plus vivre, que la fatigue de m'endormir et la fatigue de me réveiller me sont insupportables".  

Après avoir écrit cette courte lettre, Baudelaire, incompris de sa famille, accablé par les problèmes d'argent et d'alcool, en proie au doute sur son talent littéraire, s'était donné un coup de couteau... sans conséquences graves puisqu'il ne mourut que 22 ans plus tard. 

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon