ArtCult : Les actualités du marché de l'art .
Rechercher dans le site :
  Accueil
  Actualités
  Dossiers
  Marché de l'art
  Outils d'experts
  Communication
Recherche
Rechercher dans la page News :
Rechercher dans le site :

Citation
Les gens bons sont encore plus dignes d'intérêt lorsqu'ils savent s'offrir une tranche de l'art...(A.D)

Actuellement
Dernieres petites annonces
06/03: Patrice MURCIANO Pop Art
Collectionneur privé sur le second marché de l'art, se sépare d'une de ses deux toile...
21/09: AQUARELLE DE L'ARTISTE ANDRE HUPET
A vendre aquarelle de l'artiste belge André Hupet (1922/1993) réalisée en1991...
13/02: OEUVRES CONFIEES NON RESTITUEES
Des oeuvres confiées en décembre 2015 et janvier 2016 à R. Martiniani, un marchand ...
> Passer une annonce
Estimation d'oeuvre d'art
Envoyez nous une photographie accompagnée d'une description afin de bénéficer de notre expertise.
Soumettre une estimation

Lettre d'information
Entrez votre email pour souscrire à notre lettre d'information :

News

L'intégralité des nouvelles 2008, 2009, 2010 , 2011 et 2012

Par ailleurs, ArtCult met à votre disposition l'intégralité des news depuis sa création dans la rubrique archive.magazine

Partenaire de: envoyersms.biz






                                       Contactartcult@wanadoo.fr

Page précédente 7/1767
Retour
LA GRANDE SOLITUDE DE GRETA GARBO REVELEE DANS SES LETTRES
05 Décembre 2017
Catégorie : News


 

Une collection de 36 lettres écrites à une confidente entre les années 1930 et 1940 par la légendaire actrice suédoise Greta Garbo, morte à 84 ans en 1990, seront proposées aux enchères chez Sotheby's à Londres le 12 décembre 2017.

 

Envoyées des Etats-Unis à son amie, la comtesse Marta Wachtmeister qui vivait au château de Tistadt, en Suède, ces missives révèlent la grande solitude de l'actrice qui avait du mal à supporter sa célébrité.


Ayant mis fin à sa carrière en 1941, la Garbo, comme on l'appelait, était devenue un mythe en vivant toutefois comme une recluse dans son appartement de Manhattan. Dans ses lettres, elle parlait du mal du pays, de son amour pour la campagne suédoise, de son sentiment d'isolement, de sa dépression et de sa santé fragile, des mots qui contrastent avec les 111 photographies d'amateur qui les accompagnent et la montrent joyeuse à profiter de la vie au château des Wachmeister, en skiant, en partageant des moments d'intimité avec des amis ou en jouant avec des chiens.

 

Née à Stockholm en 1905, Greta Lovisa Gustaffson, de son vrai nom, avait connu une enfance miséreuse avant de travailler comme chapelière et d'entamer une carrière d'actrice en Europe où elle attira l'attention des producteurs de la société de films MGM de Hollywood. Partie aux Etats-Unis durant les années 1920, elle connut le succès avec le film "Grand Hôtel" tourné en 1932 où elle prononça la fameuse phrase: "Je veux être seule" qui, selon l'Institut américain du cinéma, fut une des plus mémorables. En fait, c'était là le désir de Garbo qui tint à le traduire durant sa vie sans pouvoir trouver le bonheur.

 

"Je suis seule la plupart du temps et je me parle à moi-même. Je conduis vers la plage pour ensuite faire des promenades et c'est toujours merveilleux mais c'est tout", avait-elle écrit dans une lettre datée de 1939 à propos de sa vie à Beverly Hills, un endroit qu'elle s'était mise à détester.

 

Dans une autre missive datée du 20 août 1941, elle exprima sa déception concernant des changements dans le scénario de "La Femme aux deux visages", un film qui lui valut les pires critiques de sa carrière. "Mais comme je préfère me balader à la campagne plutôt que de me battre pour des histoires, les choses ont été ce qu'elles sont", ajouta-t-elle à propos de ce long métrage qui fut son dernier.

 

Malgré son retrait du monde du cinéma, Garbo resta néanmoins un objet de fascination en raison de son visage qui incarnait la perfection pour les spécialistes de la photographie qui n'hésitèrent pas à la surnommer "La Divine".

Mentions légales Conditions d'utilisation Rédaction Annonceurs Plan du site
Login : Mot de passe ArtCult - Réalisé par Adrian Darmon